Silence radio

 

Plus de 36 heures que mon corps est envahi par une bactérie.

Épuisée.
Vidée.
Anéantie.
Déshydratée.
Triste.
À boutte.

Et la chambre magnifique à Barcelone est attenante à une zone de construction. Alors quand ce ne sont pas des crampes inqualifiables au niveau du foie qui me font crier et pleurer, ce sont les marteaux-piqueurs qui me résonnent dans la tête.

Valises bouclées.

Changeons le mal de place.

Publicités

5 commentaires sur “Silence radio

    1. Eh oui! Je me trouvais bien bonne d’avoir réussi cette fois à ne pas être malade. Et dans l’avion, la nausée a commencé, j’ai tout attribué aux médicaments anti-malaria… mais euh, non, c’était une méchante bactérie installée à demeure. Dans 24h, j’espère avoir gagné la lutte…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s