S’arracher des phrases

Tous les jours, j’écris, j’écris, j’écris. Des courriels, des statuts , des soumissions, des lettres, des procès-verbaux, des plans.  Des billets de temps en temps. Depuis toujours, j’écris.

Mais quelle violence je dois me faire pour écrire sur des enjeux qui me touchent réellement. Me couper du monde pour entrer pleinement dans le mien. Lutter contre mon cerveau qui part dans toutes les directions et me ramène sans cesse à ma liste de choses à faire (qui comporte une liste de choses à écrire, évidemment!), aux courriels non lus, aux messages vocaux en attente, aux comptes à payer, aux rénos à terminer.

L’humain est une fabuleuse invention.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s