Fenêtre sur mon cauchemar

Vous le savez, ce ne sont pas les rénos qui ont manqué dans ma vie ces dernières années. Les plus difficiles ont été celles faites dans Hochelaga avec un certain entrepreneur d’une autre ville, entrepreneur que je ne nommerai pas, car de toute évidence, des recours juridiques sont à prévoir.

Laissez-moi vous raconter une des petites joies de cette expérience : croyez-le ou non, ça fait deux ans que la fenêtre NEUVE du bureau ne ferme pas. Pour le premier hiver, on l’a fermée avec de la laine minérale, une corde et du ruban. Puis quelques mois plus tard, un technicien l’a soi-disant réparée. Au printemps de cette année, on l’a ouvert de nouveau et en cours d’été, on a eu peur en la voyant osciller au vent… C’est alors que je me suis aperçu que le technicien avait tout simplement enlevé 3 des 8 vis (et il les avait laissées dans le coin droit de l’allège de la fenêtre!!), alors oui, elle fermait, mais surtout elle risquait de tomber sur ma voiture ou de tuer un passant 3 étages plus bas! Les vis remises, la fenêtre n’a plus jamais fermé.

Donc en ce beau samedi, où il fait 10 dehors et grand vent, je travaille dans mon bureau habillée comme un bonhomme Michelin, avec même un foulard, pour protéger ma voix (mon instrument de travail cette semaine) et je chauffe, avec la fenêtre ouverte.

Oui, ces rénovations ont été faites avec un permis de la ville et un contrat avec une entreprise qui a une license RBQ. Et oui, on a envoyé maintes mises en demeure. Et oui, chaque fois qu’on est sur le point d’embaucher un avocat, ils nous envoient une personne pour acheter du temps, puis ne redonnent plus signe de vie. Et non, on a pas de résultats… juste du froid et du vent dans la maison, et des centaines d’heures et des milliers de dollars de gaspillées. Deux ans. Ben ben tannée la fille.

MAJ – dimanche matin 16 octobre

Il a fait vraiment froid cette nuit et j’ai dû patenter toutes sortes de choses pour avoir un minimum de confort (pensées pour ceux qui ont dormi dans la rue, par choix ou non). Et ce matin, j’ai décidé que la fenêtre fermerait. Après beaucoup de gossage et en utilisant une échelle et mon pied (oui oui!), j’ai réussi. Maintenant, les recours, la farce a assez duré…

Publicités

3 commentaires sur “Fenêtre sur mon cauchemar

  1. Plutôt moche et révoltant comme situation. Tu devrais appeler la Facture. Souvent leurs pressions sur les entreprises suffisent à débloquer les choses. Ils peuvent aussi t’indiquer des ressources. Courage ! :(

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s