Cultiver le mystère

Mon jardin carnivore s’amuse beaucoup à mes dépens. De connivence avec la méchante marmotte, sa coloc depuis trop d’années déjà, il fait disparaître des fleurs à tout moment, préférablement les bleues et les mauves. Portés disparus, la campanule et le delphinium à fleurs bleues, alors que se dressent la campanule et le delphinium à fleurs blanches. Va savoir pourquoi…
Campanule non grignotée!

Cette année, c’est une plate-bande entière qui a été décimée. Par la marmotte, par les chevreuils, par le froid, par le jardin lui-même peut-être, je ne sais trop. Je l’ai surveillée pendant des semaines et tout ce qui se pointait était de l’affreux tussilage, mon ennemi juré (que je passe des dizaines d’heures à arracher). Un peu lasse, je n’ai pas réaménagé ce grand rectangle désertique où ne subsistent que deux petits arbres non identifiés. Je me suis contentée d’ajouter un peu de bon terreau et d’y installer un plant de bleuet. C’était vraiment avisé : eh oui, tous les bleuets sont disparus… une fois bleus.

Feus mes bleuets

Mon jardin boîte-à-surprises prend également un vilain plaisir à faire réapparaître des plantes ça et là. Ainsi, mes mauves grignotées il y a trois ans réapparaissent maintenant à proximité du terrier de la méchante boule de poil… Ceci dit, plusieurs réapparitions sont probablement imputables à mes trous de mémoire. Je suis un peu prétentieuse. Je jardine depuis des années – sur un immense terrain, en forêt, en préservant les plantes indigènes – sans vraiment prendre de notes. Je crois toujours que je me souviendrai de l’emplacement du thym citron, autant que du nom bizarroïde de la jolie petite plante à fleurs en forme de sabot.

Une autre belle inconnue!

Chaque printemps, je cherche mes protégées. Comme la saison commence tardivement dans la montagne, j’en ai pour des semaines à observer de petites tiges vertes en espérant qu’il s’agit bel et bien d’un de mes ajouts et non de l’amorce d’un pissenlit. Et à l’inverse, j’oublie que j’ai mis une plante en terre, je marche dessus sans vergogne et tout à coup elle se pointe. J’ai beau garder les petites fiches explicatives dans un cahier, je note ça tout croche…

Lavande, thym, campanule, dianthus, tussilage et chaos!

Pleine de bonnes résolutions, j’ai tenté de me faire une dizaine de cartes de mes plantations. Le résultat ce matin m’a beaucoup fait rire : « moyenne plante verte à fleurs peut-être plantée par moi » côtoyant « plante à bulbe probablement » et « arbuste donné par la municipalité ». Au moins, il y a une annotation disant que mon lilas est un « Syringa Vulgaris Mme Lemoine » et indiquant avec précision qu’il loge dans le haut de ma minifalaise et qu’il ne donne pas encore de fleurs. Ça fait vraiment sérieux.

T'es qui toi?!?

Au fond, peut-être que nous le faisons exprès, mon jardin à mémoire et moi. J’introduis de la nouveauté pour le déjouer;  il fait apparaître une pousse inattendue pour que je feuillette mille revues afin de l’identifier. Je fais semblant de le négliger, je boude un peu, tout en lui ajoutant discrètement du compost; il me surprend en couvrant de boutons roses cette plante en mi-ombre qui poussait de peine et de misère depuis des lustres. Je ne le cartographie pas trop précisément pour éviter de le tenir pour acquis. Et lui se transforme sans cesse pour que je lui revienne. Pour que je pense à lui, jusque dans mon lit… Résultat? Cette nuit, j’ai fait d’affreux cauchemars, avec des tiges géantes qui apparaissaient subitement et d’autres qui disparaissaient devant moi, avalées par la montagne! Alors c’est décidé, je rentre en ville, je prends une pause de toi… pour mieux te retrouver. Tu me manques déjà.

p.s.: Non, ce blogue n’est pas mort… il est simplement en dormance, sous les chauds rayons du soleil… (ok, j’avoue, c’est sa propriétaire qui a la paresse d’un lézard au soleil et la lenteur d’un bulbe à floraison tardive!)

Hémérocalle Bela Lugosi
Saute la belle!
Sédum conquérant
Petites fleurs déchiquetées (dianthus)
Hémérocalle mystère... t'es belle!
Publicités
Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s