Amour de geeks et iPhone

Oui, ce titre est totalement opportuniste. Mais soyez rassurés, je ne reproduirai pas ici le top 10 des applications iPhone les plus excitantes pour amours virtuels, ou pour célibataires-chasseurs, ou pour couples-bien-accotés. Je ne vous massacrerai pas non plus les oreilles avec la liste des 10 activités à faire aujourd’hui si vous êtes seul(e)s (mais j’avoue que j’avais des suggestions pas piquées des vers!).

Mon amie aime un garçon. Et ce garçon aime mon amie. Ils se sont donc mis à s’envoyer des tonnes de textos et puis un beau jour, ça a donné un bébé! Moi, les petits bébés, ça me fait peur, je me sens plus qu’incompétente, ils le savent et ils le crient dès que je les approche. Mais j’aime profondément mon amie, alors pendant toute sa grossesse, j’ai essayé de contribuer à ma façon, c’est-à-dire en me concentrant sur mes domaines de compétences: la logistique et les comms. Ma chum est super forte dans ces mêmes domaines et elle sait déléguer : elle m’avait donc donné une mission pour l’accouchement, faire les comms bilingues, par courriel et Facebook, pour tenir les amis dispersés de par le monde informés en temps opportun.  J’étais toute prête, mes courriels étaient écrits et traduits, ils étaient dans mes brouillons, j’avais qu’à remplir les espaces blancs.

La vie en a décidé autrement et  je me suis retrouvée dans le feu de l’action avec en main, mon iPhone tout neuf dont je ne maîtrisais absolument pas les fonctions (après de nombreux BlackBerry, je vis ma première aventure en croquant dans la pomme). Mais croyez-moi, mon incompétence en matière de iPhone n’était rien par rapport à ma complète absence de connaissances en matière d’accouchement. Peureuse comme je suis, le plus près que j’ai été d’un accouchement, c’est quand on m’a fait auditionner pour une pub pendant laquelle je devais accoucher (et le réalisateur s’hyperventilait tellement il riait).

Faque c’est ça, la madame pas très ferrée en matière de petits poupons, elle s’est accrochée à ses technologies et pis franchement, ça a servi!  Ainsi, grâce à mon amie-maman-en-devenir, j’ai appris (rapidement en bibitte) à utiliser un ensemble de fonctions sur mon joujou tout neuf: 
– mon chronomètre (« euh, elles se rapprochent là les contractions, tu trouves pas? »),
– le téléphone (« euh, c’est quoi le no du premier contact à l’unité des naissances? »),
– mon GPS (« euh, c’est par où l’hôpital? »),
– le mode avion (« euh, nonon, mon cellulaire n’est pas en fonction là mme la méchante infirmère-en-chef »),
– le clavier tactile (« euh, ouioui, je vais envoyer l’info aux 80 personnes invitées au shower, j’ai juste à taper leurs adresses avec mes index, ce sera pas long… »), 
– et enfin, l’appareil photo (« oooooooooh, yé don’ ben mimi!!! »).

J’avais également apporté mon ordinateur portable (d’ailleurs, pas moyen de convaincre l’unité de gynéco de me donner le mot de passe de leur wi-fi, pffff) et je m’étais monté un bureau dans le Salon des parents. Oui. Oui. Pis j’ai fait des impôts pendant un moment d’accalmie!  (mais je n’étais pas la seule geek, vous saurez que les parents itou avaient apportés un ordi portable et deux Blackberry, bon!).

Sans ces précieux appareils, qui sait, peut-être que ce bébé n’aurait pas été conçu? Et puis probablement que j’aurais perdu connaissance en entendant les mots « contractions » « dilatation » « effacement du col » et « poussée » alors que là mon côté rationnel prenait tout le dessus et se ruait sur Wikipedia. J’en tire donc la conclusion que les technologies, l’amitié et l’amour peuvent, dans certaines circonstances, se conjuguer adéquatement (sauf pour plaquer vos amoureux en passant…). Et que les geeks ont leur place dans les salles d’accouchement!

p.s : grâce à cet accouchement, je vous évite un billet St-Valentin où je me serais épanchée sur cette personne à qui j’en fais voir de toutes les couleurs, 24 sur 24, à qui j’impose des choix insoutenables, des rigueurs militaires, des molécules indigestes, des conditions de travail minables, des angoisses percutantes, des souffrances ridicules, etc. etc. et j’ai nommé moi-même! Ou encore un billet sur l’importance de Skype dans ma vie… z’êtes une gang de chanceux! Bonne St-Valentin, mangez pas trop de chocolats pis aimez-vous les uns les autres, alleluia!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s