One day…

J’écoute « Incomplete » d’Alanis Morissette et je me demande comment on en est venu là. Comment j’en suis venue là. Là, à vivre en attendant le jour où, le moment où, les fameuses conditions parfaites. Ça me déprime de l’admettre, mais elles ne vont juste pas se présenter. Ça n’arrivera pas. 

Ouin.

Mais d’y croire au scénario de film avec la finale Walt Disney, ça m’empêche probablement de réaliser que je n’ai rien à perdre. Parce que quelqu’un qui n’a rien à perdre, c’est dangereux en bibitte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s