Terre rouge détrempée

Je n’ai pas écrit depuis des jours parce que les conditions matérielles ne s’y prêtaient pas tellement.  Rouler sur des pistes de terre rouge, ça fait bien exotique… sauf que la poussière s’infiltre partout: dans votre corps, dans le radiateur de la voiture, dans les appareils électroniques, dans les valises, absolument partout.  S’ajoutent à cela les sauts provoqués par les ornières, les pannes – celles des véhicules que vous contournez et les vôtres! -, l’absence de connexion internet et éventuellement, les pluies diluviennes.   

La piste de terre rouge entre Banfora et Gaoua

 

C’est ainsi que je suis finalement rentrée à Ouaga, rouge de terre – le nez et les oreilles aussi encrassés que le radiateur! -, coincée entre les valises rapatriées près de moi car le coffre du 4×4 se remplissait d’eau sous la pluie battante.  Et triste de voir l’eau accumulée à l’entrée de la ville.    

Partout, des gens à vélos et à pied affrontent l'eau, ce terrible envahisseur

 

Le retour du signal radio m’a permis d’apprendre que plus de 25 000 personnes sont sinistrées à la suite des pluies et qu’on commence à compter les morts.  L’an dernier, une pluie dévastatrice a mis 150 000 personnes à la rue au début septembre. J’ai visité l’un des camps où l’État a installé les sinistrés de septembre passé, dans le quartier de Yagma, et plusieurs habitent encore dans les tentes fournies par le Croissant rouge.  L’eau monte déjà alors que la saison des pluies commence.    

La route, elle est sous l'eau!

 

Pendant ce temps-là au Niger, le pays voisin, des millions de gens meurent de faim à cause de la sécheresse, tandis qu’au Nord, l’aide humanitaire se retire à cause de l’augmentation des tensions entre Al Qaïda, la Mauritanie et la France (enlèvements, exécution de Michel Germaneau, attaques armées).    

Au même moment, des hommes et des femmes font du théâtre forum un peu partout dans les zones rurales et urbaines et transforment à une vitesse impressionnante les comportements de leurs compatriotes sur des sujets aussi difficiles que la violence faite aux femmes et l’excision.  J’ai maintenant eu la chance d’échanger avec de tels artisans dans trois régions différentes; c’est grâce à eux que je me réconcilie graduellement avec mes doutes, mes angoisses et mes choix.  Quand je rentrerai à Montréal, je rapporterai probablement peu de réponses, mais les questions qui m’accompagneront seront sérieusement bonifiées par ces rencontres.   

p.s.: certains d’entre vous me demandez comment vous pouvez aider… Je commencerai par dire que les besoins d’aide sont réels dans plusieurs régions de notre planète: Haïti, plusieurs pays d’Afrique, plusieurs pays d’Amérique du Sud, mais aussi en Asie et à côté de chez nous, à Hochelaga ou à Montréal-Nord.  Faire du bénévolat dans sa propre collectivité est tout aussi viable que de donner des sous ou aider à l’international: peu importe le lieu où l’aide se déploie, elle contribue à nous humaniser…  Ceci dit, si vous voulez spécifiquement appuyer le Burkina, 177e sur 182 pays au niveau de son indice de développement humain dans le classement du PNUD , deux options assez faciles s’offrent à vous.  Si vous avez des compétences, du temps à donner et des prédispositions pour ce genre d’action, vous pouvez faire du volontariat ou prendre un congé solidaire dans un lieu où on utilisera vos talents, quels qu’ils soient, pour venir en aide aux gens dans le besoin.  Vous pouvez aussi bien sûr faire un don à une organisation réputée comme le CECI, Oxfam-Québec, Médecins sans frontières ou une autre de votre choix, en fonction de vos valeurs (religieuses, sociales, etc.). 

Publicités

Un commentaire sur “Terre rouge détrempée

  1. 177e sur 182…vraiment terrible mais en même temps des personnes pleines de vitalité, d’imagination et de ressources personnelles.
    Tu as le mêmes réflexes que les travailleuses communautaires ! Bravo ! :))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s