Mon programme de mission au Burkina!

Un visiteur sur deux est malade au cours de ses premiers 48h au Burkina. C’est le Routard qui le dit… je me suis donc tenue relativement tranquille pendant mes deux premiers jours afin de m’acclimater et de développer la flore digestive requise.  J’ai fait les premiers 40h avec succès. J’ai qu’un petit souci : des muscles qui ne veulent pas se décontracter et qui rendent la marche difficile.  Probablement une carence en vitamine E. Je vais m’acheter un supplément demain et tout rentrera dans l’ordre… je l’espère car je me suis fait un ambitieux programme pour mon séjour ici et je compte bien tout faire! 

Le jardin où s'adapte mon système immunitaire!

 

Je vais passer l’essentiel de mon temps à Ouagadougou, ce qui n’est vraiment pas ce qu’une agence de voyage vous recommanderait.  On vous dirait que les belles choses à voir sont ailleurs.  C’est un croisement entre Ottawa et Montréal cette ville : c’est la métropole économique et le siège de beaucoup d’organisations internationales et politiques. Mais ce n’est pas ici qu’on fera un safari ou qu’on verra des merveilles architecturales. 

Pourtant, je n’aurai pas assez de trois semaines pour faire tout ce que je veux y faire. Et puis comme on est en plein « hivernage » (il ne fait que 37 aujourd’hui), il y a des lieux que je devais visiter qui ont été rendus inaccessibles par les grandes pluies de la semaine dernière…  Les véhicules risquent de s’embourber s’ils tentent de rouler sur les pistes à la frontière du Niger (pas un des nombreux dangers identifiés par le Ministère des affaires étrangères qui nous dit que les Canadiens devraient complètement éviter cette région, pour cause d’enlèvements et d’autres motifs pas très joyeux). 

L’angle de mon séjour à Ouagadougou est culturel.  Je compte bien sûr y visiter des musées (Musée de la mort; Musée national; Musée de la musique), assister à la cérémonie mossi du faux départ du Mogho Naba (à 6h du matin, ouch!) et aller à une messe en mooré (à 5h45 du matin, re-ouch!) à la Cathédrale de Ouaga. 

Je vais faire le tour des galeries d’arts et des grands marchés (Rood Wooko et le Village artisanal) , en donnant la préséance aux organismes liés à des groupes qui soutiennent les activités économiques des femmes, dont la Coopérative féminine pour la promotion des arts ménagers (CFAM) et Nimbaart.  J’écumerai les librairies, la Diacfa et la Librairie Jeunesse d’Afrique entre autres, pour trouver des ouvrages d’auteurs burkinabès et je tenterai de voir un des films de Fanta Régina Nacro. Et je ne négligerai pas les restaurants et les maquis, où l’on peut vraiment sentir le pays… 

Je compte bien visiter les deux grands théâtres de Ouaga, l’Espace culturel Napam Beogo, le Centre culturel français Georges Méliès et y rencontrer à chaque endroit des artistes et intervenants du théâtre local, lequel est florissant.  Deux grands festivals de théâtre ont lieu à Ouaga chaque année paire (le Festival international de théâtre pour le développement en février et le Festival de théâtre et de marionnettes de Ouagadougou en octobre-novembre) , mais malheureusement, je suis hors saison… faudra revenir!  

L’un des lieux que je ne veux absolument pas rater est l’École du Wamdé; pour aider les enfants défavorisés, on y enseigne des métiers artistiques dont ceux du théâtre et du cirque.  C’est une des œuvres qui m’interpellent le plus et dont je vous reparlerai.  J’aurais aussi voulu voir un spectacle de la Compagnie Salia nï Seydou (qui nous a présenté l’époustouflant Poussière de sang au FTA cette année à Montréal), mais comme en juillet tout est au ralenti ici, les chances sont minces. Je suis cependant attendue pour une visite de l’école de danse contemporaine.  Je vais aussi essayer de rencontrer des artisans du FIRHO, le Festival international du rire et de l’humour de Ouagadougou dont le thème était cette année « Femme, humour et liberté sociale ».   

Ensuite, il me faudra décider de mes sorties à l’extérieur de Ouaga.  J’irai sûrement voir les sculptures de granit de Laongo… Et je ferai un détour par le Théâtre Populaire de Koudougou en me dirigeant vers Bobo… Car ça c’est non négociable, je passerai quelques jours dans le Sud-Ouest à Bobo-Dioulasso.  Au programme, visiter la Grande Mosquée, le Musée du Houet, le Musée de la musique, le quartier des artisans et voir de magnifiques masques, errer dans le marché central, me risquer à la mare aux crocodiles, etc.  J’irai au Théâtre de l’Amitié et tenterai de rencontrer les artisans de la troupe djiguiya.  Et je ferai au centre-ville un saut au Gafreh, un centre de recyclage des sachets de plastique usagés mis en place par des femmes. 

J’ai plein d’autres trucs dans mon carnet d’ici mon départ en août, mais si je fais ce qui précède, j’en aurai pour mille ans à vous écrire des billets sur mon blogue!  Pauvre vous!

Publicités

5 commentaires sur “Mon programme de mission au Burkina!

  1. « J’écumerai les librairies, »

    Oh je veux Le petit Prince en « burkina quelque chose, je ne sais pas comment on dit » !!!

    Toujours un grand plaisir de te lire!!!

  2. Un beau programme en perspective !
    Je suis content pour toi que tu puisses y arriver malgré la chaleur.
    Je ne serais pas capable de la supporter je pense…
    J’attends les suites avec plaisir !
    Bonne poursuite !
    J.R. :)

  3. Je joins mes pensées à tous ces réponses! Sois Forte, c’est une région tropicale et tout indique que tu subiras des grosses chaleurs!

  4. merci de mettre en exergue les richesses culturelles de cesl lieux qu on regarde avec condescendance . Avec un programme aussi fabuileux , vous ne devez pas vous ennuyer !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s