Marketing des petits organismes de théâtre montréalais – round 1

Petite pause dans les réflexions issues du processus créatif… donc changement de ton et questions terre-à-terre.

La semaine dernière, on parlait marketing des organismes culturels à la Journée Infopresse.  Je n’y étais pas, mais j’ai suivi ce que j’ai pu grâce au web.  Je travaille justement régulièrement au marketing de petits organismes culturels.  En ce moment, c’est mon petit chouchou, Absolu Théâtre et sa prochaine production, la reprise de leur création « Ailleurs », (au Prospero du 16 au 27 mars – http://www.absolutheatre.com) qui occupent mes pensées promotionnelles.  Cette pièce-là a gagné un Cochon d’Or dramatique, a eu de bonnes critiques, a plu aux jeunes adultes autant qu’aux plus vieux.  Comment faire pour qu’elle soit vue?

En marge de mon travail d’interprétation et de mise en scène, mais pourtant toujours dévouée à la cause théâtrale, je me gratte la tête continuellement pour savoir ce qui fonctionne réellement pour les petits OSBL.  J’ai l’habitude des stratégies de communication déployées par de grandes organisations, avec de bons budgets et un auditoire sinon captif, assurément attentif.  Mais quand on arrive dans le domaine du théâtre, il faut tout repenser.  Les salles montréalaises sont relativement pleines, mais les spectacles ne restent pas longtemps à l’affiche, le marché pour ce produit culturel (pourtant essentiel, mais c’est un autre débat) étant plutôt restreint (ou bien on ne l’a pas encore trouvé!).

Les budgets dont dispose un petit organisme sont microscopiques et un mauvais investissement, en temps ou en argent, a de graves conséquences sur la promotion d’une production.  Comme les artistes et les concepteurs sont chichement payés, la marge de manœuvre pour les erreurs est limitée.

Et la ronde des questions commence… Prenons la simple question de la fidélisation par l’envoi de nouvelles et de promotions…

Comment faire les envois de masse dans les petits organismes culturels, quand il ne s’agit que de quelques occasions par année?  Utiliser un service comme celui du Courrielleur ou de Cyberimpact?  Acheter un logiciel comme Mass Mailing News (et y parle-t-y bilingue votre logiciel? je n’aime pas ça que les abonnés se retrouvent devant une interface anglaise)?

Ou bedon faire tout ça à la main, avec les agréables messages du fournisseur de services qui vous dit que vous avez atteint la limite de messages pouvant être envoyés en 24h? Et les non moins agréables messages d’erreur, d’adresses périmées, de messages d’absence?

Combien d’argent consacrer à la promotion par courriel et est-ce que ça vaut la peine selon vous?

Et puis j’ai plein d’autres questions. Mais je les réserve pour le moment… Un débat à la fois, et j’arriverai peut-être à réduire le bruit dans mon cerveau en ébullition!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s