J’en suis

C’est fait, j’en suis, j’ajoute ma voix au grand vacarme virtuel.  Peut-être pour trouver un sens à ce que je lis et j’entends. Peut-être pour calmer les voix dans ma tête.  Peut-être par pur narcissisme.  M’enfin.  J’en suis.

Pas trop de promesses quant à la constance de nos fréquentations, mais l’engagement d’au moins partager ici quelques-uns des (nombreux) doutes qui vont surgir pendant que je me consacrerai à changer de vie (!) et à monter la  seconde pièce de Picasso, Les quatre petites filles, pour le Fringe de Montréal 2010.

Gros programme.  Vivement un café au lait…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s